savon


savon

savon [ savɔ̃ ] n. m.
• 1256; lat. sapo, onis, d'o. germ.
1Produit utilisé pour le dégraissage et le lavage, obtenu par l'action d'un alcali sur un corps gras (surtout huiles végétales). Savon blanc. Savon noir, utilisé pour laver les carrelages, etc. Savon de Marseille. Pain de savon. Savon en paillettes, en poudre, liquide. Savon à barbe. Bulle de savon. Savon qui mousse beaucoup. Laver, nettoyer qqch. avec du savon. savonner. Laver à l'eau et au savon.
Chim. Sel des acides gras; produit d'une saponification.
2Un savon : morceau moulé de ce produit. Acheter des savons de Marseille. Des savons de toilette. savonnette. Savon à la glycérine.
3Loc. fam. (1694; de savonner la tête) Passer un savon à qqn, le réprimander (cf. Laver la tête à qqn). Recevoir un bon savon. engueulade.
4Minér. Silicate hydraté d'aluminium déposé dans certaines eaux thermales. Savon blanc, savon de montagne, savon minéral. Savon naturel, savon des soldats : argile smectique. — Techn. Savon des verriers : bioxyde de manganèse.

savon nom masculin (latin sapo, -onis) Produit obtenu par l'action d'un alcali sur un corps gras, et servant au nettoyage, ainsi qu'au blanchissage. Morceau façonné de ce produit. Familier. Verte réprimande : Passer un savon.savon (expressions) nom masculin (latin sapo, -onis) Savon cosmétique, savon de toilette destiné à stimuler, adoucir et nourrir la peau. Savon liquide, solution aqueuse contenant 36 % de savon potassique d'huile de coco. Savon de Marseille, savon contenant 63 % d'acides gras et d'acides résiniques avec une teneur en eau de 28 %. Savon médicinal, savon initialement obtenu par la saponification de l'huile d'amande ou de l'huile de noyau au moyen de la lessive de soude ; tout savon pouvant être employé plus pour aseptiser que pour nettoyer. Savon noir, savon mou ou savon de potasse, combinaison de corps gras et de résine avec une lessive de potasse ou de soude. Savon en poudre, savon dur pulvérisé, dont la teneur en acides gras et résiniques est au moins égale à 82 %. Savon de toilette, savon employé pour le lavage du corps. Savon des verriers, bioxyde de manganèse, que l'on emploie pour décolorer le verre. ● savon (homonymes) nom masculin (latin sapo, -onis) savons verbe

savon
n. m.
d1./d Produit obtenu par action d'un agent alcalin sur des corps gras naturels, employé pour le blanchissage et le nettoyage.
Savon de ménage (ou de Marseille), fabriqué par action d'un corps gras sur de la lessive de soude, en présence de chlorure de sodium.
Savon de toilette, auquel on incorpore des parfums, de la lanoline, etc.
Savon liquide.
|| Un savon: un morceau, un pain de ce produit.
|| (Afr. subsah.) Savon noir ou indigène, fabriqué artisanalement avec des cendres (notam. de tiges de mil) et des graisses végétales (beurre de karité, huile de palme) ou animales.
|| (Belgique, Québec) Savon à vaisselle: détergent liquide servant à laver la vaisselle.
(Québec) Savon à linge, en poudre: lessive (sens I, 1).
|| CHIM Nom générique des sels d'acides gras.
d2./d Fig., Fam. Semonce. Passer un savon à qqn.

I.
⇒SAVON1, subst. masc.
A. — 1. CHIM. Sel provenant de l'action d'une base quelconque sur un corps gras. Les Savons faits avec les oxydes des métaux non alcalins sont insolubles (PRIVAT-FOC. 1870). Les savons de métaux bivalents sont très peu solubles (Méd. Biol. t. 3 1972).
P. ext. Produit issu d'une saponification. Cette graisse, il s'agissait d'en isoler un de ses éléments, la glycérine, en la saponifiant. Or, pour obtenir ce résultat, il suffisait de la traiter par la soude ou la chaux. En effet, l'une ou l'autre de ces substances, après avoir attaqué la graisse, formerait un savon en isolant la glycérine (VERNE, Île myst., 1874, p. 156). On doit naturellement éviter la saponification de l'huile neutre et la formation d'émulsions rendant la séparation du savon difficile ou même impossible (BRUNERIE, Industr. alim., 1949, p. 49).
2. En partic. Sel de sodium ou de potassium des acides gras, c'est-à-dire provenant de l'action d'une base alcaline sur un corps gras d'origine animale ou végétale; (dans le lang. cour.) mélange de ces sels, parfois additionné d'autres substances, utilisé essentiellement pour fabriquer des produits de nettoyage ou de toilette. Fabriquer du savon; brique, morceau, pain de savon; frotter, laver, nettoyer un carrelage avec du savon; linge blanchi au savon; sentir le savon. Les hommes de la bordée de quart (...) se lavaient à grande eau froide; ils (...) couvraient leur poitrine d'une mousse blanche de savon, et puis s'associaient deux à deux, naïvement, pour se mieux frotter le dos (LOTI, Mon frère Yves, 1883, p. 367):
Alexis (...) tournait le savon que Mme Loiseau faisait avec de l'huile dans laquelle autrefois elle conservait de la saucisse et qui maintenant était rance, et n'était bonne qu'à faire du savon. Ce n'était pas une petite affaire que de surveiller le savon sur le feu, pendant deux heures, sans s'arrêter de le tourner...
TRIOLET, Prem. accroc, 1945, p. 224.
[Avec un déterm. spécifiant l'aspect, la compos., l'orig.] Savon en copeaux, en feuilles, en morceaux, en paillettes, en poudre; savon liquide; crème de savon (pour la barbe); savon-crème; savon blanc (ordinaire); savon marbré (dont les veines renferment du sulfure de fer); savon transparent (additionné d'alcool); savon vert (fait avec l'huile colorée des tourteaux d'olives); savon à la glycérine, au lait, au miel, à l'huile d'olives; savon parfumé.
Savon animal. ,,Savon officinal obtenu par saponification des graisses animales (veau, porc) au moyen de la lessive de soude`` (DUVAL 1959).
Savon dur, solide. Savon à base de sel de sodium provenant de la saponification de graisses animales ou d'huiles végétales. En faisant agir un acide gras sur une base, on obtenait du savon (...). En choisissant la potasse comme base, on obtenait des savons mous; avec la soude, des savons durs. Toute une gamme de produits en sortit, chacun adapté à un usage déterminé (savons de toilette, de ménage, industriels) (P. ROUSSEAU, Hist. techn. et invent., 1967, p. 229).
Savon de Marseille. Savon blanc à base d'huile d'olives, contenant 63 % d'acides gras et d'acides résiniques, avec une teneur en eau de 28 %, vendu en pains cubiques. Laver du linge avec du savon de Marseille. Je me lavais les mains avec du savon de Marseille (GONCOURT, Journal, 1863, p. 1267). — Peuh! vos copains communistes, ils ressemblent aux types des séminaires. (...) Avec ça, ils sentent mauvais. — Erreur, mon cher. Très propres. — Oui, trop propres ou pas assez. Ils sentent l'eau de la fontaine, le savon de Marseille et le bleu de linge (BERNANOS, Mauv. rêve, 1948, p. 890).
Savon mou. Savon à base de sel de potassium, non débarrassé du glycérol, provenant de la saponification d'huiles de moindre valeur (huile de lin, de chanvre, de colza, de poisson, etc.). V. supra savon dur ex. de P. Rousseau.
Savon noir. Savon de qualité inférieure et de consistance molle préparé avec des résidus d'épuration d'huile ou des suifs. Laver un carrelage avec du savon noir; tricot usé par les lavages au savon noir. Bruxelles sent le savon noir. Les chambres d'hôtel sentent le savon noir. Les lits sentent le savon noir. Les serviettes sentent le savon noir. Les trottoirs sentent le savon noir (BAUDEL., Pauvre Belg., 1867, p. 709). — (...) Le fait est que je me grattais tout le temps la tête (...). Mon Dieu qu'elle dit ma mère, mais c'est des totos (...). — On m'a rasé la tête et on l'a brossée au savon noir (QUENEAU, Loin Rueil, 1944, p. 19).
Savon (-)ponce, savon minéral. Savon dans lequel est incorporé de la poudre fine de pierre ponce ou de quartz, servant à décrasser. Un bureau de tabac (...) où l'on vendait (...) des bretelles, du savon-ponce (FÉVAL, Fils diable, t. 2, 1847, p. 19). Il faut laver les poêles comme la vaisselle, ou bien les nettoyer avec du savon minéral et un peu d'eau chaude (Lar. mén. 1926, p. 160).
Savon surgras. Savon contenant un excès de matière grasse utilisé comme tel ou comme excipient dans la confection de produits de dermatologie. Attention la peau des bébés est fragile. Elle s'irrite vite, et toute irritation peut s'infecter. (...) Pour le bain quotidien utiliser un savon surgras, peu détergent (Elle, 12 juill. 1976, p. 97, col. 4).
[Avec un déterm. spécifiant la destination] Savon de ménage; savon amincissant, antiseptique, cosmétique.
Savon (à barbe). Produit moussant se présentant sous diverses formes, dont on se sert pour ramollir la barbe avant le rasage. Savon à barbe en bâton, en crème, en poudre, liquide. Magdelinat (...) s'occupa de faire mousser son savon dans le plat à barbe (THEURIET, Mariage Gérard, 1875, p. 22). Se raser... En faisant mousser le savon avec la belle eau claire de la fontaine (GIONO, Colline, 1929, p. 190).
MÉD., PHARM. Savon amygdalien, médicinal. Savon officinal obtenu par saponification à froid d'huile d'amandes douces par une lessive de soude, utilisé comme excipient dans diverses préparations médicinales. Le Codex prescrit, pour la préparation du savon médicinal, la formule suivante: soude liquide ou lessive des savonniers, 100 parties; huile d'amandes douces récente, 210 parties (KAPELER, CAVENTOU, Manuel pharm. et drog., t. 2, 1821, p. 650).
Savon camphré, ioduré, sulfureux. Savon à base d'huile d'olive, additionné de camphre, d'iodure de soufre, de sulfure de potassium et de sulfure de sodium. (Dict. XIXe et XXe s.).
Savon dentifrice (vx). Pâte savonneuse additionnée de glycérine et aromatisée, utilisée pour le nettoyage des dents. (Dict. XIXe et XXe s.). Synon. usuel (pâte) dentifrice.
Savon de toilette. Savon destiné à la toilette, préparé avec des matières grasses de qualité supérieure complètement saponifiées, dont la teneur en alcali est inférieure à 0,05 % et la teneur en chlorure de sodium voisine de 0,5 %. C'est comme la bonne de Toulouse... Tiens, pourquoi ce rapprochement? (...) à cause de ce relent de savon de toilette... Curieux, les associations d'idées (MARTIN DU G., Thib., Belle sais., 1923, p. 885). Désormais on ne fera plus de savon de ménage qu'à 40 % [de corps gras] et du savon de toilette qu'à 30 % (L'Œuvre, 21 janv. 1941).
3. Locutions
Bulle de savon. V. bulle1 A 1 a. P. métaph. ou au fig., vx. Personne ou chose insignifiante. Que suis-je (...)? Suis-je un rêve? Une bulle de savon? (QUINET, Ahasvérus, 1833, 4e journée, p. 326). Des hommes privés de toute satisfaction réelle n'ont que faire de ces inventions des mondes imaginaires bâtis par la pensée bourgeoise. Ces bulles de savon que gonflent les vieux penseurs éclatent au souffle du vent qui traverse la cour des usines et les boulevards désolés des faubourgs ouvriers (NIZAN, Chiens garde, 1932, p. 157).
Eau de savon. Eau savonneuse. Un col et des manches trempaient dans la cuvette, pleine d'eau de savon (ZOLA, Bonh. dames, 1883, p. 509). Elle alla chercher un bol plein d'eau de savon, qu'elle posa sur la balustrade. Hélène plongeait un petit bout de paille dans l'eau savonneuse, et ensuite (...) elle la portait à sa bouche. Du tube de paille (...), sortait une bulle que son souffle gonflait (JOUVE, Scène capit., 1935, p. 198).
4. P. anal.
a) CHIM., PHARM. Savon inversé, inverse, cationique. Sel d'ammonium à chaîne grasse, utilisé comme désinfectant et antiseptique externe à cause de ses propriétés bactériologiques importantes (d'apr. Méd. Biol. t. 3 1972).
b) BOT. Synon. pop. de saponaire. V. piste B 1 a ex. de Vercel. Arbre à savon. Savonnier (v. ce mot C). (Dict. XIXe et XXe s.).
c) MINÉR. Savon blanc, de montagne, minéral. Variété d'halloysite qui se dépose dans certaines eaux thermales. Voir LAPPARENT, Minér., 1899, p. 478. Savon naturel, des soldats. Nom donné à certaines argiles qui ont la propriété d'enlever les taches et de dégraisser le linge (d'apr. BRARD 1838).
d) TECHNOL. Savon des verriers. Bioxyde de manganèse employé dans les verreries pour blanchir la composition que l'on destine à la fabrication du verre blanc. Le verre fondu est devenu bien limpide, l'affinage est terminé. Si la masse est un peu colorée par de l'oxyde de fer, on la décolore par l'addition d'un peu de bioxyde de manganèse (savon des verriers) (BOURDE, Trav. publ., 1928, p. 149).
B. — Morceau, pain de savon. Acheter un savon de toilette parfumé, un gros savon de Marseille. J'appréciai d'un coup d'œil ce qu'elle entendait par faire sa toilette. La serviette était restée pliée sur le pot à eau toujours plein. Le savon intact et sec demeurait auprès de la cuvette vide (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Sœurs R., 1884, p. 1269). Excusez-moi: j'ai déjà bouclé ma valise; vous n'auriez pas la grande obligeance de me prêter quelques instants votre savon? (GIDE, Ainsi soit-il, 1951, p. 1189).
Caisse à savon. Caisse de bois destinée au transport de pains de savon. Il avait vu, installé dans une grande caisse à savon, le petit de Céleste qui dormait encore (MAUPASS.,Contes et nouv., Père Amable, 1886, p. 225). Un petit menuisier qu'on ne voyait presque jamais à l'église était monté sur une caisse à savon et avait parlé (GREEN, Moïra, 1950, p. 206).
P. ext., pop., fam. Petite voiture construite par les enfants à partir d'une caisse à savon ou d'autres matériaux récupérés. Pourquoi ce surnom de « caisse à savon »? Il vient de Harlem ou San Francisco où le jeu favori des enfants pauvres consistait à fabriquer des voitures de bric et de broc pour dévaler les rues cabossées des villes américaines. Leur matériau de prédilection: les caisses à savon (Clair foyer, mars 1986, p. 37).
Prononc. et Orth.:[]. Homon. savons (verbe savoir). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol.et Hist. 1. a) Ca 1180 « produit utilisé pour le dégraissage et le lavage, obtenu par la combinaison d'un acide gras avec un alcali » (ALEXANDRE DE PARIS, Alexandre, 49 in Elliott Monographs, n ° 40, p. 9); b) 1823 « morceau moulé de savon » (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, p. 457); c) 1835 savon de toilette (Ac.); 2. savon blanc a) ) 1530 « savon dur à base de soude qui est de couleur blanchâtre » (PALSGR., p. 288a); ) 1904 minér. (Nouv. Lar. ill.); b) 1812 savon des verriers (MOZIN-BIBER). Du lat. saponem, acc. de sapo, saponis « mélange de suif et de cendre utilisé par les Gaulois pour rougir les cheveux » (cf. PLINE, Naturalis historia, 28, 191 ds OLD), empr. dans toute la Romania (cf. le roum. , le vegliote sapaun, l'ital. sapone, le cat. sabó et l'esp. jabón) au germ. saipôn- « id. »; cf. l'a. h. all. seifa, seipfa « id. », all. Seife « savon » et l'anglo-sax. , d'où l'angl. soap « id. ». Voir FEW t. 17, p. 6a-b.
STAT.Savon1 et 2. Fréq. abs. littér.:452. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 249, b) 770; XXe s.: a) 742, b) 850.
BBG. — ROTHWELL (W.). Medical and botanical terminology from Anglo-Norman sources. Z. fr. Spr. Lit. 1976, t. 86, p. 255.
II.
⇒SAVON2, subst. masc.
A. — Vx. Lavage au savon, lessive. (Dict. XIXe et XXe s.).
B. — Au fig., fam. Sévère réprimande. Synon. attrapade (fam.), engueulade (pop.). De mon innocence dans le fait il ne fut même pas question, car c'est la seule hypothèse que personne ne voulut admettre un instant. Néanmoins les difficultés de l'inculpation firent que je m'en tirai avec ce savon, extrêmement violent (PROUST, Fugit., 1922, p. 444). Un lavage de tête, (...) un savon ferme, courtois, bref à un sous-chef (ARNOUX, Double chance, 1958, p. 144).
Loc. Passer, flanquer (fam., pop.), foutre (vulg.) (ou un verbe de même parad.) un savon à qqn. Il vient de recevoir un savon de son colonel, ton Van Dyck (H. BATAILLE, Maman Colibri, 1904, III, 2, p. 21). Si jamais un flic te questionne (...) tu ne me connais pas (...) ils te passeront un savon mais ils te laisseront filer (VIALAR, Faux fuyants, 1953, p. 109).
Prononc.:[]. Homon. savons (du verbe savoir). Étymol. et Hist. 1. a) 1597 laver (à qqn) la teste sans savon « faire des reproches (à quelqu'un) » (FAVRE, Lettre du 9 janv. ds Œuvres de S. François de Sales, publ. par les Religieuses de la Visitation du 1er monastère d'Annecy, t. 11, p. 423); b) 1757 avoir le savon « se faire réprimander » (J.-J. VADÉ, Œuvres posth., p. 256); 2. 1634 « action de savonner le linge » (CORNEILLE, Galerie du Palais, I, 6, 115 ds Œuvres, éd. Ch. Marty-Laveaux, t. 2, p. 24). Déverbal de savonner. Bbg. QUEM. DDL t. 5.

savon [savɔ̃] n. m.
ÉTYM. 1256; lat. sapo, -onis, mot d'orig. germanique saipon. → Sapon-.
———
I
1 Chim. Sel d'un acide gras.Par ext. Produit d'une saponification.
Cour. Produit utilisé pour le dégraissage et le lavage, obtenu par l'action d'un alcali sur un corps gras (surtout huiles végétales). || Savons solides : sels de sodium de graisses animales ou d'huiles végétales. || Savons mous : sels de potassium (ou d'éthanolamine) provenant de la saponification d'huiles de moindre valeur (huile de poisson, de lin, de chanvre, etc.).Savon blanc. || Savon marbré.(1456). || Savon noir, utilisé pour laver les carrelages, etc. (→ Lavage, cit. 1). || Quartelette de savon noir.Savon vert (→ Dégraisser, cit. 3). || Savon animal, obtenu par saponification des graisses animales au moyen d'une lessive de soude. || Savon-ponce, dans lequel on a incorporé de la pierre ponce pulvérisée.Savon de Marseille (→ Exact, cit. 5). || Brique, morceau, pain de savon (→ Boîte, cit. 9). || Savon en morceaux, en paillettes, en copeaux, en poudre. || Savon liquide.Savon de toilette. || Savon transparent dit savon de glycérine. || Savon au lait. || Savon à barbe. || Crème de savon (pour la barbe).Vx. || Savon dentifrice.Savon antiseptique.Mousse de savon (→ Baille, cit. 1). || Eau trop dure qui ne dissout pas le savon (→ Cuire, cit. 8; et aussi 1. mousse, cit. 8). || La saponaire, plante qui fait mousser l'eau comme du savon ( Saponine).Blanchir, détacher, laver, frotter, nettoyer qqch. avec du savon. Savonner.
1 Elle connaissait déjà la maîtresse du lavoir, une petite femme délicate, aux yeux malades, assise dans un cabinet vitré, avec des registres devant elle, des pains de savon sur les étagères, des boules de bleu dans des bocaux, des livres de bicarbonate de soude en paquets.
Zola, l'Assommoir, I, t. I, p. 16.
1.1 Le savon est dans une soucoupe, sur la table (…) prenez une serviette propre (…)
Zola, l'Œuvre, p. 25.
Loc. Eau de savon : eau dans laquelle on a lavé du linge, etc., avec du savon (→ Eau savonneuse).Bulle de savon ( 1. Bulle, supra cit. 6) : fig., vx. personne, chose insignifiante, inconsistante, légère.
Arbre à savon. Savonnier.
Méd. || Savon amygdalin ou savon médicinal, obtenu par saponification d'huile d'amandes douces par une lessive de soude et employé comme laxatif.Savon pour frictions. Opodeldoch.Savon sulfureux, ioduré, camphré.
Franç. d'Afrique. || Savon noir (ou savon indigène) : savon artisanal, fabriqué à partir de cendres végétales et de corps gras (beurre, graisses animales, huile de palme, beurre de karité).
1.2 Aidée par sa fille aînée, la mère de famille le lava soigneusement au savon noir et pansa ses plaies.
Amon d'Aby, la Mare aux crocodiles, Abidjan-Dakar, 1973, in I. F. A. N.
2 (1876). Morceau moulé de ce produit. || Un gros savon de Marseille. || Des savons de toilette. Savonnette. || Acheter un savon parfumé.
3 Minér. Silicate hydraté d'aluminium qui se dépose dans certaines eaux thermales : savon blanc, savon de montagne, savon minéral.Argile smectique : savon naturel, savon des soldats.
Techn. || Savon des verriers : bioxyde de manganèse.
1.3 Le bioxyde de manganèse ajouté au mélange vitrifiable provoque une coloration violette, lorsque l'atmosphère du four est oxydante. Ce corps est d'ailleurs toujours ajouté en petite quantité, sous le nom de « savon des verriers » à tous les verres blancs, pour combattre une teinte jaunâtre due à des traces d'impuretés, de même qu'on emploie « l'outre-mer » (sic) ou bleu des blanchisseuses pour aviver la blancheur du linge.
F. Meyer et P. Grivet, le Verre, p. 79.
———
II (Déverbal de savonner).
1 (1632). Vx. Savonnage.
2 (1694; de savonner la tête). Mod. Fig., fam. Sérieuse réprimande. Attrapade, engueulade (fam.), lavage (de tête).Donner, passer un savon à qqn. → Laver (supra cit. 12) la tête. || Recevoir un bon savon.
1.4 Mais il eut beau se transporter dans la cuisine pour parler lui-même au chef, descendre à la cave dont il connaissait tous les coins, et faire monter le maître de l'établissement, auquel il « donna un savon », il ne fut content ni des mets, ni des vins, ni du service !
Flaubert, l'Éducation sentimentale, I, V.
2 Joseph Quesnel, au téléphone, passa au ministère de l'Intérieur un de ces savons qui comptent dans la vie d'une police.
Aragon, les Cloches de Bâle, III, XVII.
3 Charlie avait d'autant moins écouté ces éloges que les agréments qu'ils célébraient chez sa fiancée lui avaient toujours échappé. Mais il répondit à M. de Charlus : « C'est entendu, mon petit, je lui passerai un savon pour qu'elle ne parle plus comme ça ».
Proust, la Prisonnière, Pl., t. III, p. 45.
DÉR. Savonner, savonnerie, savonnette, savonneux, savonnier.
HOM. Savons (forme du verbe savoir).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • savon — SAVON. s. m. Certaine paste, ou composition qui sert à nettoyer, à desgraisser & à blanchir. Savon de Gennes. savon de Castres. savon d Alican. du savon de Naples. savon noir. savon gris. eau de savon. les enfans font des bouteilles de savon.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • savon — Savon, Sapo, saponis. Savon muscat, Sapo moschatus …   Thresor de la langue françoyse

  • Savon — (franz., spr. Sawong), die Seife; daher Savonnerie, die Seifensiederei, speciell auch eine Teppichweberei in Paris (s.u. Savonnerietapeten) …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Savon — (sawong). frz., Seife; s.nnerie, Seifensiederei; eine Weberei von türk. Teppichen in Paris; Savonnerietapeten, türk. Teppiche …   Herders Conversations-Lexikon

  • Savon — Un savon. Le savon est un objet liquide ou solide composé de molécules amphiphiles composées de sels métalliques, spécifiquement d hydroxyde de sodium ou d hydroxyde de potassium, et d acides gras. Son caractère amphiphile lui donne ses… …   Wikipédia en Français

  • savon — (sa von) s. m. 1°   Composition résultant de l action de la potasse ou de la soude sur les corps gras, et servant à blanchir, à nettoyer. Savon de toilette. Bulle de savon. •   On emploie ordinairement cinq à six livres de savon pour une lessive… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Savon — Félix Savón (rechts) 1987 in Halle Félix Savón Fabré (* 22. September 1967 in San Vicente, Kuba) ist ehemaliger kubanischer Amateurboxer im Schwergewicht. Er gewann als einer von nur drei Boxern (neben Teófilo Stevenson und László Papp) drei… …   Deutsch Wikipedia

  • Savón — Félix Savón (rechts) 1987 in Halle Félix Savón Fabré (* 22. September 1967 in San Vicente, Kuba) ist ehemaliger kubanischer Amateurboxer im Schwergewicht. Er gewann als einer von nur drei Boxern (neben Teófilo Stevenson und László Papp) drei… …   Deutsch Wikipedia

  • SAVON — s. m. Pâte ou composition faite avec de l huile ou autre matière grasse, et un alcali, et qui sert à blanchir le linge, à nettoyer, à dégraisser. Un pain de savon. Savon de Gênes, de Naples, de Marseille. Savon noir. Savon gris. Savon sec ou dur …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • SAVON — n. m. Produit obtenu par la combinaison d’un acide gras avec un alcali et qui sert à blanchir le linge, à nettoyer, à dégraisser. Un pain de savon. Savon de Marseille. Savon noir. Savon minéral. Savon liquide. Savon de toilette. Savon pour la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)